Dernières idées

Apprendre à faire du vélo à l'école et plus encore...


Le ministre de l'éducation nationale projette d'apprendre aux enfants à faire du vélo et surtout à savoir se déplacer en ville en toute sécurité. Si l'idée fait l'unanimité auprès des parents d'élèves qui n'ont, pour beaucoup, pas attendu cette directive pour apprendre l'équilibre à leurs progéniture, il peut être nécessaire de s’interroger sur la finalité et la nécessité de cet enseignement.

- Oui nous allons devoir faire des économies dans nos déplacement intra-urbains

- Oui nous allons devoir trouver des solutions pour lutter contre la pollution des villes..

- Oui nous allons devoir minimiser l'utilisation des énergies fossiles.

- Oui nous allons devoir préserver notre santé.

Pour toutes ces raisons et bien d'autres, l'utilisation et l'encouragement à utiliser les deux roues s'avèrent indispensables. Et pourquoi ne pas aller plus loin ?

Ne pourrait-on pas envisager de compléter cet apprentissage par des petits cours de mécanique et de pratique :

Comment remettre une chaîne en place ?

Comment réparer un pneu crevé ?

Comment utiliser au mieux les vitesses et le dérailleur ?

Comment trouver la meilleure position sur un vélo (hauteur de selle)

Comment utiliser un vélo électrique

(...)

A toutes ces questions et ces formations les réponses et les solutions seraient bien plus profitables dans la vie de tous les jours que certains enseignements acquis difficilement au collège et qui ne sont jamais mis en pratique durant toute une existence pour une grande majorité d'entre nous. L'emploi du temps de nos chérubins étant limité, en ajoutant des acquis d'expériences et de compétences, il faudra bien enlever par ailleurs des savoirs, certes utiles pour des carrières d'ingénieries mais souvent inutiles dans un très grand nombre de métiers courants.

A l'apprentissage du vélo pourrait et devrait aussi s'ajouter les connaissances pratiques pour créer, gérer et développer un potager. Là aussi les arguments ne manquent pour sensibiliser nos chères têtes blondes ou brunes à l'écologie, au développement durable et aux travaux manuels quotidiens.

[Vicktor Hugo]