Please reload

Dernières idées

La meilleure façon de régler le problème des EPADH

January 30, 2018

​​Après le personnel des services pénitenciers et avant ceux de l'éducation nationale de la justice ou de la police... Le personnel des EPADH crient leur désarroi sur leur manque de personnels et de moyens.

 

Alors que la plupart des EPADH représentent déjà un coût mensuel bien souvent supérieur aux revenus des résidents, augmenter les dotations gouvernementales ne ferait qu’augmenter une dette publique qui s'accroît déjà chaque seconde de plus de 2500 €. Il faut donc chercher des solutions et des ressources sans avoir à mobiliser des finances publiques supplémentaires.

 

Comment et où trouver des ressources et des moyens disponibles ?

Il y a aujourd’hui près de trois millions de personnes sans emploi en France, dont une grande partie sont indemnisées. Si l’on écarte ceux et celles qui sont en formation de reconversion, ceux et celles qui sont juste en transit entre deux emplois qualifiés et tous les cas particuliers qui nécessitent de pouvoir disposer d’un temps plein pour exercer efficacement une recherche d’emploi effective, un grand nombre de personnes percevant des allocations de chômage pourraient être affectées dans des tâches d’intérêt général à temps partiel pour justifier des sommes allouées par la solidarité nationale. Ainsi, même, sans compétences particulières, ces personnes pourraient facilement aider et assister les aides soignants à accompagner les personnes âgées dans leur épreuves quotidiennes.

 

Vicktor Huleau

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now